Niort : ces 15 tweets qui résument 2018

Retour sur 2018 avec un résumé de l’année à Niort en 15 tweets.

13 février :
Pendant plusieurs jours, les agriculteurs, pour protester contre la sortie des Deux-Sèvres des zones défavorisées, vont organiser la paralysie de la ville en créant des points de blocage sur les principaux axes de circulation menant à Niort.

 

28 février :
Retour de la neige et du verglas sur les routes niortaises qui vont créer, pendant quelques heures, de nombreux embouteillages et glissades dans les rues de Niort. Les transports scolaires sont suspendus ainsi que le ramassage des ordures ménagères. Les poids lourds sont interdits de circulation sur l’A10 et l’A83, le temps que la situation s’améliore.

 

6 mars :
L’une des entreprises les plus emblématiques de Niort dépose son bilan en ce mois de mars 2018. Ainsi, le groupe familial Rougier, qui exploite et transforme les bois tropicaux depuis près de 90 ans, a été placé en procédure de sauvegarde et sa branche Afrique International en redressement judiciaire. Depuis, le négociant en bois a cédé ses filiales au Cameroun et en Centrafrique.

 

9 mars :
Un élève de 17 ans du lycée Paul-Guérin de Niort meurt d’une méningite à méningocoque, une souche très rare. Les proches du lycéen ont été placés sous traitement médical préventif. Une quinzaine d’élèves mais aussi des professeurs ont eu recours à une cellule psychologique.

 

22 mars :
Comme chaque début de printemps, le festival Nouvelle(s) scène(s) anime les bars et salles de concert du centre-ville. Cette année, le parrain de l’édition Étienne Daho, qui a fait le déplacement à Niort, se voit offrir un concert carte blanche en ouverture du festival.

 

23 mai :
Drame familial en pleine rue. Ce 23 mai, un homme tire au fusil de chasse sur son ex-compagne avant de retourner l’arme contre lui. Ils vont décéder tous les deux.

 

15 juillet :
La France est en finale de la Coupe du monde de Football face à la Croatie. Comme pour la demi-finale face à la Belgique, les niortais se sont rassemblés en bas de la place de la Brèche pour suivre le match. L’équipe de France va l’emporter 4-1 et devient champion du monde pour la 2ème fois de son histoire. À Niort, c’est déjà de la folie dès le 1er but français.

 

8 Août :
Rarement un commerce du centre-ville aura fait autant parler de lui pour son ouverture. En effet, la seule boutique de la franchise Harry Potter de l’ex-Poitou-Charentes était plus qu’attendu avec une affluence culminant à 600 voire 700 personnes par jour. Depuis, une autre magasin a ouvert en septembre à Angoulême et la boutique niortaise a organisé la première visite de l’un des acteurs de la saga en attendant d’autres rencontres envisagées en 2019.

 

7 septembre :
Début des travaux sur le site des anciennes usines Boinot qui va transformer cette friche industrielle en un vaste espace consacré au tourisme, à la nature et aux loisirs. Avec la rénovation de la médiathèque, du conservatoire de musique et de la piscine Pré-Leroy, ce sont les grands chantiers niortais qui vont se poursuivre en 2019.

 

10 septembre :
Le service de Psychiatrie de l’hôpital de Niort se met en grève pour dénoncer ses conditions de travail et le manque de moyens. La mobilisation dure depuis plus de cent vingt jours. Parmi les différentes actions organisées par ce mouvement, les grévistes ont campé pendant 72 jours devant l’Hôpital.

 

14 novembre :
C’est une affaire qui avait, à l’époque, beaucoup ému et qui a été jugée pendant 3 jours par la cour d’assises des Deux-Sèvres : le viol d’une étudiante de 19 ans survenu en octobre 2015, en plein centre-ville, devant l’un de ses amis. Deux hommes sont condamnés à quinze et dix ans de réclusion, l’un pour viol, les deux pour extorsions avec violence mais ils seront rejugés devant une cour d’assises. En effet, l’un d’eux a fait appel.

 

17 novembre :
Acte 1 des Gilets jaunes qui vont investir les ronds points de la ville. Lancé au départ pour protester contre la hausse des prix des carburants, le mouvement va se poursuivre tous les samedis des mois de novembre et décembre.

 

11 décembre :
Arrivé fin mai, L’entraîneur des #ChamoisNiortais Patrice Lair quitte brusquement le club. Il revient quelques jours plus tard pour reprendre son poste mais le président du directoire Karim Fradin lui signifie une mesure de mise à pied à titre conservatoire, synonyme de la fin de la belle aventure niortaise. Les Chamois Niortais pointent actuellement à la 5ème place du championnat de Ligue 2 et ils sont toujours en course pour une éventuelle montée en Ligue 1.

 

18 décembre :
Du 4 mars avec l’organisation d’une grande marche jusqu’au mois de décembre, l’année 2018 aura été rythmée par les différentes actions menées par les collectifs contre la mise en place de seize bassines prévues sur le bassin de la Sèvre niortaise et du Mignon. Ce 18 décembre, le protocole d’accord pour la mise en place de ces réserves d’eau de substitution est signé dans les salons de la Préfecture après une confrontation houleuse entre les anti-bassines et les signataires de l’accord.

 

27 décembre :
Pas de trêve des confiseurs, cette année à Niort, avec une dernière « polémique » à quelques jours de la fin d’année. Dans son nouveau roman « Sérotonine », qui sort le 7 janvier, Michel Houellebecq cite Niort comme « l’une des villes les plus laides qu’il m’ait été donné de voir. » Cette phrase n’a pas laissé indifférent une partie des niortais qui lui répondent via les réseaux sociaux comme, par exemple, le député de la 1ère circonscription Guillaume Chiche.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s